Book Review : Les quatre filles du docteur Moreau

Hello tout le monde, je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique littéraire. Celle d’un livre que j’étais vraiment impatiente de dévorer ! Il s’agit du tout nouveau Janine Boissard, sorti le 3 octobre. Rassurez-vous il m’arrive de lire autre chose que du Boissard ! 😄 Mais celui-là était particulièrement attendu par les fans, et je vous explique pourquoi dans cet article…

Intitulé « Les quatre filles du docteur Moreau », ce roman relate les joies et les peines d’une famille, racontées par Pauline, 18 ans. Mais avant d’en dire plus, voyons la quatrième de couverture :

 

Les quatre filles du docteur Moreau – Janine Boissard

Elles sont quatre sœurs, entre douze et vingt-deux ans. Claire la princesse, qui rêve d’être mannequin ; Bernadette l’indomptable, passionnée par la défense des arbres, ces seigneurs ; Pauline qui rêve d’écrire et Cécile, la poison, incorrigible accro à son portable. Elles ont un père médecin, une mère « écouteuse » et vivent à La Marette, une maison entourée d’un jardin, non loin de la ville. On y rit, on y pleure, on s’y brouille et s’y réconcilie, mais avant tout on s’y sent bien.

Le titre de ce livre n’a pas été choisi au hasard…Certes on fait le lien avec « Les quatre filles du docteur March » de Louisa May Alcott, mais en fait ça va plus loin que ça. Il y a quarante ans, Janine Boissard révélait son incroyable talent avec « L’Esprit de famille ». Une saga en 6 tomes qui racontait l’histoire de la famille Moreau, chaque volume étant axé plus en détail sur l’une des sœurs. A l’époque, Janine Boissard avait déjà voulu appeler le premier tome « Les quatre filles du docteur Moreau », mais son éditeur l’en avait dissuadée.

Cette saga a eu un tel succès, encore de nos jours, que beaucoup de fans réclamaient une suite. Oui, même 4 décennies plus tard ! Seulement voilà, les héroïnes auraient la soixantaine aujourd’hui…Sans compter que le monde a changé depuis les années 70/80. Cruel dilemme donc pour l’auteur…Janine Boissard a alors eu l’idée de réécrire le premier tome (L’Esprit de famille) en replaçant l’histoire dans le contexte actuel. Une sorte de mise à jour si vous préférez 😉 Les mentalités ont évolué, ce que l’on attendait des jeunes filles aussi…Comment les sœurs Moreau réagiraient-elles actuellement aux situations rencontrées ? C’est ce que Janine Boissard nous propose de découvrir dans ce nouveau roman…

Elle nous invite une fois de plus au sein de la famille, nous fait partager ses bonheurs et ses soucis. Les états d’âme de Pauline, qui découvre l’amour pour la première fois, le combat de Bernadette pour sauver un chêne tricentenaire, menacé d’être remplacé par un rond-point, les coups en douce de Cécile, agaçants mais partant toujours d’une bonne intention et faits avec le cœur…L’inquiétude des parents face à Claire, qui veut absolument devenir mannequin, avec les risques que ça comporte. Chacune des sœurs a sa propre personnalité bien démarquée. Toutes différentes mais toutes attachées à La Marette, cette maison familiale qui a fait rêver plusieurs générations de lectrices. Et sans doute de lecteurs aussi, bien que le public de Janine Boissard soit majoritairement féminin.

Les quatre filles du docteur Moreau - L'esprit de famille
Les quatre filles du docteur Moreau, entouré par la saga L’esprit de famille originale

Ce que j’en ai pensé :

D’abord sur l’idée de réécrire l’histoire en mode 2018… Je comprends la démarche et la logique qu’il y a derrière. Mais pour moi, la saga L’Esprit de famille est si intemporelle que ça ne m’aurait pas choquée de lire une suite qui reprendrait là où le tome 6 s’était arrêté. Ce qu’elle contenait était tout autant valable à l’époque qu’aujourd’hui 😊 La preuve, combien de filles ont-elles été charmées par ces livres, après les avoir lus sur les conseils de leur mère ? Même encore maintenant…En plus une nouvelle génération avait commencé à arriver dans l’histoire, donc il y avait matière à…Mais ça aurait peut-être trop fait penser à « Belle-grand-mère », l’autre grande saga de Janine Boissard 🤔

Tout est-il que pour moi, la nécessité de replacer l’histoire dans un contexte plus récent n’était pas si importante que ça. Mais c’est le parti pris de l’auteur et je le respecte.

En ce qui concerne l’histoire en elle-même…Aaaah que dire, que dire…Vous le savez, même si je suis une inconditionnelle de Janine Boissard, ça ne m’empêche pas d’être objective (comme vous avez pu le voir dans la première critique que j’ai faite d’un de ses bouquins. Je fais d’ailleurs le même constat sur son écriture qui a évolué vers un style moins fluide je trouve 🤔). Par contre ça m’empêche peut-être d’apprécier ce livre à sa juste valeur…Ne vous méprenez pas, j’ai beaucoup aimé ce nouvel opus ! Il est vraiment bien ! 😃 Maaaaiiis je suis une puriste 😜 Il ne remplacera pas l’original dans mon cœur, même s’il est plus actuel. Déjà parce que quand j’étais jeune, le tome 4 de la saga a fait naître mon envie d’écrire. Il gardera donc à jamais cette place privilégiée…Mais aussi parce que dans l’original, Janine Boissard nous plongeait plus profondément au cœur de cette famille. L’esprit de famille justement se ressentait beaucoup plus, de même que l’amour inconditionnel qui liait les personnages. Ici, si on prend Claire par exemple, on a presque l’impression que ses sœurs ne l’aiment pas tant que ça. Ou en tout cas que l’amour ne suffit pas pour supporter sa personnalité…J’ai trouvé que comparé à l’original, ce nouvel opus était moins chaleureux et un peu plus superficiel aussi. Pas des masses, rassurez-vous. Et si vous n’avez pas lu l’original, ça ne vous posera pas de problèmes 😊

En revanche si vous avez lu et aimé la saga de base, je pense que le mieux c’est de vous en détacher et de lire celui-ci comme une histoire complètement nouvelle (un peu comme ce que je vous conseillais si vous lisiez « Harold et les dragons », qui n’a rien à voir avec ce que Dreamworks en a fait). Appréhender ce livre comme une histoire inédite permet de se débarrasser des attentes qu’on a forcément en l’ouvrant pour la première fois. Mais ce n’est que mon opinion bien sûr 😊 En plus Janine Boissard amène suffisamment de nouveautés pour qu’on puisse apprécier les retrouvailles avec la famille Moreau, sans être lassés par une histoire qui serait un copier-coller de la première.

Ça reste donc un chouette roman. Les situations vécues par les sœurs peuvent nous arriver à tous et on s’identifie facilement aux personnages. On se demande ce qu’on aurait fait à leur place, si on aurait choisi la même voie ou si au contraire on s’en serait détourné. Je pense notamment à Pauline, qui dans sa première vraie relation, se retrouve face à un choix difficile. Le premier amour n’est pas toujours tout rose, la réalité peut vite nous rattraper et faire éclater la bulle dans laquelle on se sentait si bien. Que faire à ce moment-là ?

Bref « Les quatre filles du docteur Moreau » est un livre qui se lit facilement et permet de passer un bon moment. Il est idéal pour un dimanche après-midi pluvieux. Installez-vous confortablement sous un plaid, prenez un thé ou un chocolat chaud, et laissez Janine Boissard vous emmener à La Marette afin de découvrir ses habitants 😃

Un petit mot à ajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.