Tout sur les bêta-lecteurs, suite

Coucou tout le monde, on se retrouve aujourd’hui pour la suite de l’article sur les bêta-lecteurs. La semaine dernière on a vu ce qu’est un BL, pourquoi faire appel à eux, qui choisir, qu’est-ce qui fait un bon BL et combien faut-il en avoir… Aujourd’hui je vous parle des différentes façons de les trouver, à quel moment faire appel à eux et comment travailler avec vos BL 😃

Voici la vidéo, mais l’article est ci-dessous si vous préférez 😊

 

 

Où trouver vos bêta-lecteurs ?

Il y a plusieurs façons. La plus évidente reste de demander aux gens que vous connaissez, qu’ils soient écrivains ou pas. La deuxième ce sont les réseaux sociaux. Si vous êtes actif sur Instagram ou Twitter par exemple, vous savez qu’il y a une grande communauté de lecteurs et d’auteurs qui partagent leur passion. Sur Facebook, il y a également des groupes dédiés à la lecture ou à l’écriture. Il y en a même qui sont spécifiquement faits pour trouver des bêta-lecteurs ou pour favoriser les liens entre auteurs et lecteurs. Vous pouvez retrouver trois groupes différents ici, ici aussi, et enfin celui-ci.

Vous avez ensuite des sites comme Babelio, Livraddict. Ces plateformes regorgent de lecteurs assidus qui aiment partager leur avis sur leurs lectures. Essayez de repérer ceux qui commentent souvent des bouquins issus du même genre littéraire que celui de votre roman et de voir les remarques qu’ils font. Mais n’oubliez pas : ayez au moins la courtoisie d’avoir quelques échanges avec ces personnes avant de leur demander d’être votre bêta-lecteur. Vous avez également le site Cocyclics si vous écrivez de la SFFF. Je vous laisserai bien entendu tous les liens en barre d’info.

A quel moment faire appel à des bêta-lecteurs ?

Là aussi, chaque auteur a son mode de fonctionnement. Certains envoient les chapitres au fur et à mesure de l’écriture du premier jet. D’autres attendent que ce premier jet soit fini. D’autres vont d’abord faire une première relecture et correction avant d’envoyer le deuxième jet. Vraiment, chacun fait comme il le sent. Si vous avez besoin d’être rassuré très tôt dans le processus d’écriture, rien ne vous empêche d’avoir un ou deux BL à qui vous envoyez les chapitres du premier jet au fur et à mesure et qui vous accompagneront durant tout le parcours. Pour ensuite faire appel à d’autres bêta-lecteurs pour la relecture finale. Si en revanche vous préférez aller au bout de vos idées d’abord, voire même avoir un deuxième ou troisième jet terminé avant de faire appel à vos BL, libre à vous. C’est selon vos préférences, et ce dans quoi vous vous sentez le plus à l’aise.

Personnellement, j’ai donné ma première ébauche à mon homme et sa mère. Le texte comportait plein de passages barrés, de choses pas forcement construites etc mais j’avais déjà en tête tout ce qui devait être amélioré. Et je voulais savoir si eux auraient le même avis que moi. Parce que je voulais être certaine que tout ce que je considérais comme moins bon dans mon roman avant réécriture était effectivement moins bon, et que ce n’était pas juste mon manque de confiance en moi qui me susurrait à l’oreille, ou mon perfectionnisme maladif qui me pousserait à réécrire 15 fois chaque ligne, sans même parvenir à être satisfaite du résultat final… Inutile d’envoyer promener la moitié de mon histoire si elle était bonne et que c’était juste moi qui ne parvenait pas à la reconnaitre comme telle…

Comment travailler avec vos bêta-lecteurs ?

En tant qu’auteur, c’est vous qui jouez les chefs d’orchestre. Évidemment il ne faut rien imposer à vos bêta-lecteurs. Mais c’est quand même vous qui devrez compiler leurs retours donc autant proposer une méthode qui vous convient.

A la question: dois-je donner des indications précises de ce que j’attends de mes BL, je dirais oui… mais… Essayez d’être le plus clair possible concernant vos attentes, mais sans influencer vos BL. Par exemple, si quelque chose vous chiffonne dans un chapitre, demandez-leur ce qu’ils pensent de la structure, du rythme, de l’évolution de vos personnages, de tout ce que vous voulez. Mais ne dites pas directement : « Je trouve que ceci ou cela pose problème, qu’en pensez-vous ? ». Cela pourrait influencer leur ressenti alors qu’en fait le chapitre en question est peut-être très bien comme ça… S’ils ne relèvent pas d’eux-mêmes le point qui vous dérange, vous pouvez toujours leur poser la question après qu’ils vous aient fait un premier retour spontané.

Autre point à garder à l’esprit : préparez votre processus. Je m’explique: ne vous contentez pas d’envoyer votre manuscrit en disant: « Tiens, tu me diras ce que t’en penses ». Ça peut le faire si vous écrivez des poèmes ou une nouvelle (et encore), mais pour un roman ça ouvre la voie à de nombreux arrachages de cheveux!

Essayez plutôt de développer un système, qui pourra être plus ou moins détaillé en fonction de votre degré d’organisation. Par exemple, notez des questions auxquelles chaque bêta-lecteur devra répondre. Moi je vous conseillerais de le faire pour chaque chapitre, mais chacun ses préférences. Vous pouvez par exemple leur demander :

  • Avez-vous aimé ce chapitre ? Pourquoi ?
  • Qu’avez-vous pensé du chapitre (impressions générales, ton, rythme, clarté etc)
  • Qu’est-ce qui n’allait pas ?
  • Qu’est-ce qui allait bien ?
  • Avez-vous repéré des erreurs (fautes d’orthographe/grammaire/syntaxe/des répétitions/problème de temporalité etc)
  • Autres remarques/critiques/ idées supplémentaires à ajouter ?

Ça c’est pour les questions basiques on va dire. Après vous pouvez aller plus loin en demandant par exemple ce qu’ils ont pensé de l’évolution des personnages, est-elle assez marquée, sont-ils attachants, est-ce qu’on comprend bien leur but/objectif, les descriptions sont-elles assez évocatrices, les tout premiers paragraphes vous ont-ils donner envie de poursuivre votre lecture etc etc. Pour chaque question évidement, le bêta-lecteur devrait vous donner une réponse claire et argumentée. Vous pouvez aller aussi loin que vous voulez et leur demander un avis sur chaque élément du texte si ça vous chante. Vous êtes l’auteur, c’est donc vous qui pilotez. L’important est de préciser tout cela (y aura-t-il des questions auxquelles répondre, quel délai auront-ils etc) lorsque vous demandez à la personne d’être votre bêta-lecteur. N’attendez pas qu’ils aient lu tout le bouquin avant de leur expliquer ce que vous attendez d’eux, car au final ils n’auront peut-être pas le temps de vous répondre…

Mais surtout gardez à l’esprit que vos bêta-lecteurs ne sont pas des juges devant qui vous allez comparaître et qui se contenteront de dire c’est bien ou c’est pas bien (ça ce sera pour quand les premières critiques tomberont après la parution du livre!). C’est un processus d’échange, de discussion. Mais c’est à vous de l’initier, pour que vos BL sachent sur quoi vous attendez un retour. Et pour vous permettre à vous de mieux cerner ce qui doit être retravaillé, affiné, précisé…

Bon mais concrètement comment on fait ?

Il n’y a pas de méthode unique à respecter absolument, je pense que chaque auteur à son propre processus avec ses bêta-lecteurs. Là je vais vous présenter celui que moi j’envisage d’utiliser, qui n’est sûrement pas parfait et évoluera très vraisemblablement. D’ailleurs au passage, si vous avez d’autres suggestions à me faire, n’hésitez pas !

Google doc par tranche de 2 chapitres en une semaine, commentaires dans la marge (expliquer utilité pour moi pour centraliser ça plutôt qu’avoir 5 document Word à parcourir+ facilité pour mes beta qui éviteront de faire le même commentaire s’il a déjà été fait, ou au contraire de dire si elles ne sont pas d’accord avec le commentaire en question).

Comme je vous l’ai dit, ça c’est bien sûr la façon dont moi je compte procéder. Rien ne vous force à adopter la même. Comme toujours dans l’écriture rien n’est figé et encore moins imposé ! Vous faites ce que vous voulez, comme vous le sentez. Mais peu importe la methode que vous choississer, je vous encourage quand même à en avoir une malgré tout. Le processus de bêta-lecture peut vite devenir un peu bordélique si on ne s’organise pas un minimum. Entre les retours que vos BL vous feront, les modifications à traquer puis à intégrer à votre manuscrit, vous risquez vite de vous y perdre. Surtout quand c’est la première fois que vous le faites…

Donc voilà, j’espère que ces deux articles vous ont plu et ont été utiles. Si c’est le cas, n’hésitez pas à me le dire en commentaire ou au contraire à me poser vos questions s’il y a des choses qui n’étaient pas claires…. J’y répondrai avec plaisir ! 😊

A la semaine prochaine ! 😘

Un commentaire sur “Tout sur les bêta-lecteurs, suite

Un petit mot à ajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.