Nanowrimo : Bilan et leçons apprises

Hello tout le monde, j’espère que vous allez bien ? 

Aujourd’hui je vous fais un petit bilan de mon NaNoWriMo et des nouvelles leçons que j’ai apprises lors de cette deuxième participation au challenge 😊 

Comme toujours, je vous laisse la vidéo, et l’article en-dessous si vous préférez lire 😉

 

 

J’ai terminé le Nano avec 50.239 mots, je l’ai donc réussi 😀 J’ai eu un peu moins de mal que l’an dernier, même si je suis tombée dans certains des mêmes écueils… Et puis dans d’autres aussi. Ça a été un peu compliqué, j’ai pris du retard après le 15 novembre, mais finalement je suis arrivée au bout et c’est ce qui compte. Je suis donc plutôt contente 😁

Concernant mon roman en lui-même, j’ai profité de ce Nano pour attaquer la réécriture de L’oubliée du lac. J’espérais tout faire en un mois, mais au final j’ai tellement modifié l’histoire que c’est presque comme si j’écrivais un nouveau roman 😅 Du coup, non je n’ai pas terminé cette réécriture. Je dirais que je suis à peu près à la moitié, peut-être un peu moins.

Au niveau des points positifs, hormis le fait d’avoir réussi le challenge, je n’ai pas fini complètement sur les rotules, c’est déjà ça… J’ai eu quelques jours de découragement et de doute, mais beaucoup moins que l’an dernier… J’ai été capable de les gérer un peu mieux, de prendre assez vite du recul, de me dire que je ne pouvais pas réellement juger mon texte tant que je n’étais pas arrivée au bout…  Et ça, c’est une vraie réussite pour moi, car souvent lorsque je doute de mon écriture (ou de moi en général), j’ai tendance à me laisser envahir et à m’effondrer durant des jours, voire des semaines ou même des mois ! 😱 Je suis donc hyper contente de voir que j’arrive de mieux en mieux à gérer ces moments de doute, d’une façon plus saine qu’auparavant en tout cas 😊

 

NaNoWriMo 2019 : les enseignements 

Pour ce qui est des leçons que j’ai apprises, et que je retiendrai pour l’an prochain, elles sont au nombre de quatre:

  1. Accepter le découragement, les jours où on perd pied et où on doute de soi, de son texte… Parce que c’est pratiquement inévitable, tout le monde passe par là ou presque…
  2. Ne pas lire les word counts que les autres partagent, et encore moins se comparer ! C’est juste bon pour vous démoraliser… En plus ça ne prouve rien. J’ai vu des gens qui au début explosaient tous les compteurs et avaient atteint les 15.000 mots alors que je dépassais péniblement les 10k… C’était génial pour eux évidemment… Sauf qu’une semaine avant la fin du challenge, ils se sont presque tous écroulés et n’ont plus rien écrit, ou en tout cas pas assez… Résultat ils n’ont pas atteint les 50k… 
  3. Pour rejoindre le point précédent : au final, la régularité paie plus que des pics de malades, suivis d’un désert pendant 5 jours… L’an dernier je pouvais faire des journées à 3 ou 4000 mots mais ensuite je n’écrivais plus rien de la semaine… Cette année, j’ai privilégié la régularité et la stabilité. Environ 2200 mots par session. Évidemment après les quelques jours où j’ai perdu pied j’ai dû un peu plus cravacher pour remonter la pente. Mais dans l’ensemble je me forçais à arrêter quand j’atteignais les 2200 mots (environ hein ! Je m’arrêtais pas au milieu d’une phrase non plus 😄), même si j’avais encore des idées ou de l’énergie pour continuer… Je préférais me ménager pour être sûre de tenir sur la longueur.
  4. Lorsque vous atteignez les 50.000 mots, prenez le temps de savourer et de fêter ça. Cette année je ne l’ai pas fait et ça a un peu gâché ma joie je dois dire… Il était 20h30, je n’avais toujours pas fait à manger, donc je me suis lancée pratiquement tout de suite dans la préparation du dîner sans savourer ma réussite… C’est un peu dommage, je n’ai pas pu vraiment ressentir cette même allégresse que quand j’ai réussi le Nano en 2018… Ou alors c’est juste que je suis déjà blasée au bout de deux ans 😂 Non je plaisante… Je pense que ce qui a joué aussi, c’est que l’an dernier quand j’ai eu fini le Nano, non seulement c’était mon premier, mais j’avais également fini mon roman (enfin, le 1er jet quoi) donc j’avais vraiment ce sentiment d’accomplissement… 🤔 Ici je suis loin d’en avoir fini avec ma réécriture 🙄😅

Et vous alors comment s’est passé votre Nanowrimo ? Vous êtes parvenus aux 50.000 mots ? Laissez-moi un like si vous avez réussi ou un commentaire pour me dire jusqu’où vous en êtes arrivés 😊

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article, dans lequel on parlera de Noël et des fêtes de fin d’année 😀🎄 Si vous avez envie d’aborder cette période dans votre roman, soyez au rendez-vous, je vous donnerai quelques astuces pour le faire 😉

A mercredi 😘

2 commentaires sur “Nanowrimo : Bilan et leçons apprises

  1. Et bien BRAVO à toi!
    C’est un sacré challenge.
    Pour ma part j’ai compris au bout de la première semaine que ce n’était pas pour moi. Manque de temps et nouvelle formation professionnelle à bosser. Il faut faire des choix.
    Par contre j’en ai profiter pour faire un point sur toutes mes idées et voir ce qui potentiellement pouvait être le début d’un prochain roman!
    Belle journée et offre toi un petit quelque chose pour célébrer!

    1. Oui c’est vrai que parfois il faut établir des priorités malheureusement…😕 Tant qu’on ne vit pas encore de notre plume en tout cas 😁 Mais c’est bien aussi de prendre le temps d’évaluer nos idées. Parfois certaines ne sont pas suffisamment exploitables (en tout cas pas en l’état) et il vaut mieux s’en apercevoir assez tôt, et pas après avoir déjà écrit une centaine de pages 😄

Un petit mot à ajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.