Bêta-lecteurs vs partenaires critiques

Hello tout le monde, j’espère que vous allez bien ? 

Aujourd’hui on va parler de la différence entre les bêta-lecteurs et les partenaires critiques… Parce que oui il y en a une 😊Je vous avais déjà fait un double article sur les bêta-lecteurs, mais il n’y a pas qu’eux qui peuvent vous aider à améliorer votre roman avant sa parution. Les partenaires critiques sont là aussi pour ça… 

 

 

Alors, quelle est la différence entre les deux ? Je vais vous illustrer ça à l’aide d’une image :

Mettons que vous veniez d’acheter une nouvelle voiture et que vous retrouviez vos amis quelque part pour la leur montrer… Certains de vos amis vont vous complimenter sur le modèle, la couleur, les phares xénon, l’intérieur en cuir etc… D’autres en revanche vont tourner autour de la voiture pour l’analyser sous toutes ses coutures, soulever le capot pour voir le moteur, vérifier le niveau d’huile et d’antigel, vous signaler qu’une des bougies a besoin d’être changée etc (oui vous avez des amis mécanos et c’est une voiture d’occaz! 😂).

Et bien ça c’est la différence entre les bêta-lecteurs (BL) et les partenaires critiques (PC). Vos amis qui ont commenté le modèle et la couleur de la voiture, ce sont les BL. Ceux qui ont soulevé le capot, ce sont les partenaires critiques…

Ces derniers mettent vraiment les mains dans le cambouis lorsqu’ils lisent votre roman. Ils vous font des retours sur l’arc dramatique des personnages, leur développement, vous parlent rythme, cohérence, analysent la structure, l’utilité et l’efficacité des dialogues, les moindres détails de votre histoire. Raison pour laquelle les partenaires critiques sont la plupart du temps des auteurs, ou en tout cas des gens qui évoluent dans le milieu de l’écriture. Et qui pourront donc vous aider à améliorer ce qui coince dans votre texte. Ça peut être des éditeurs, ou des relecteurs/correcteurs qui ont l’habitude de travailler sur des romans et offrent plus qu’une simple correction orthographique… Éventuellement des profs de français, qui grâce aux analyses de textes qu’ils ont l’habitude de réaliser pourront vous apporter un éclairage différent… Bref, ce sont des personnes qui connaissent l’envers du décor de l’écriture on va dire, les ficelles, tous les rouages qui entrent en compte dans la création d’un roman…

Là où les BL, comme leur nom l’indique, sont des lecteurs, et même des lecteurs test… Ils vous diront ce qu’ils ont aimé ou pas et pourquoi, s’ils ont compris l’histoire, s’ils se sont attachés à vos personnages, si l’univers les a transportés etc. Mais tout le côté technique et « logistique » disons, ils ne vous en parlent pas parce que ce n’est pas leur rôle et qu’ils ne connaissent pas forcément les ficelles du métier… Bien sûr vos BL peuvent être des auteurs aussi (et c’est souvent le cas). En revanche vos partenaires critiques ne seront jamais de « simples » lecteurs. 

Pour vous donner un exemple plus concret de cette distinction, prenons les Harry Potter (oui je l’utilise souvent, parce que je me dis que c’est ce qui parlera au plus grand nombre de gens). Si j’en discutais avec vous en tant que BL, je vous dirais que j’ai beaucoup aimé l’histoire, que je me suis attachée à ce petit sorcier et que j’avais envie de savoir ce qui lui arriverait, que le monde de Poudlard et celui des sorciers en général était juste génial, que j’ai eu envie de foutre des tartes à Malefoy chaque fois qu’il ouvrait la bouche, que j’ai failli pleurer quand Sirius Black est mort, que j’ai pas compris ce que Harry foutait avec Cho Chang parce que pour moi ils n’allaient pas ensemble, etc.

Alors que si j’en parle comme une partenaire critique (J.K. si tu passes par là… 😂), je pourrais dire que la façon d’utiliser le foreshadowing et le red herring est hyper bien ficelée (sérieusement, de ce point de vue là c’est du génie!), que le découpage des chapitres et des différents épisodes de la saga fonctionne bien, que par contre je ne vois pas l’utilité du deuxième livre, car pour moi les éléments qu’il révèle auraient pu être intégrés ailleurs (sans avoir besoin de cette daube… Oui je déteste vraiment La chambre des secrets 😅), que je trouve dommage que Hagrid ait un arc narratif plat (à mes yeux), même si j’admets que ça a du sens vu le personnage, que j’aurais souligné un peu plus la transformation des sentiments de Ron et Hermione l’un pour l’autre, et surtout ceux de Harry vis-à-vis de Ginnie (ça tombe un peu de nulle part je trouve…) etc.

Voilà… On voit bien la différence de commentaires qu’on peut faire en tant que partenaire critique ou BL…

J’avais envie de vous parler de cette distinction parce que c’est l’erreur que j’ai faite lors de la première bêta-lecture de L’oubliée du lac. Ou plutôt je pensais que ça allait être une bêta-lecture, alors qu’en réalité j’ai échangé avec des partenaires critiques sans même le savoir… Elles étaient toutes autrices et m’ont fait des retours bien plus détaillés que le simple j’aime/j’aime pas, je n’ai pas compris ceci, j’ai accroché parce que cela… Ce qui au final s’est révélé très utile évidemment, puisque ça m’a permis de comprendre que mon roman n’était pas assez abouti, mais également de confirmer certaines impressions que j’avais et que je mettais jusque là sur le compte de mon perfectionnisme maladif… 

Bref, tout ça pour dire que je vous encourage fortement à ne pas faire appel uniquement à des bêta-lecteurs et à chercher aussi deux ou trois partenaires critiques. Ceux-ci interviendront plus tôt dans le processus d’écriture. Je sais que certains auteurs envoient leurs chapitres à leurs partenaires critiques au fur et à mesure qu’ils les écrivent, mais personnellement je trouve que c’est une mauvaise idée. Même si vous avez rédigé un plan super détaillé de votre roman et que vous savez où vous allez, vous n’êtes pas à l’abri d’un changement de direction en cours de route qui vous forcera à retravailler les chapitres précédents par exemple… Je dirais que pour moi, le bon moment pour faire appel à vos partenaires critiques, c’est quand vous avez fini l’écriture du 1er ou du 2e jet, et que vous laissez le texte reposer pendant quelques semaines ou mois… Ça donnera à vos partenaires le temps de lire et analyser votre roman et de vous faire un feedback qui vous servira au moment de la réécriture… Lorsque vous êtes satisfait du texte, que tout est cohérent et tient la route, à ce moment-là vous pouvez faire appel aux bêta-lecteurs, pour voir l’effet que produit votre roman et vous assurer que tout est clair et compréhensible…

Voilà pour cette distinction entre partenaires critiques et bêta-lecteurs. J’espère que mes explications ont été assez claires et vous ont permis de comprendre le rôle de chacun 😊

Faites-vous aussi appel à des partenaires critiques ? Ou uniquement des BL ?

A bientôt 😃

2 commentaires sur “Bêta-lecteurs vs partenaires critiques

    1. De rien 😊 J’en ai parlé dans mon double article sur les bêta-lecteurs 😊 Je ne sais plus où exactement mais la partie 1 est en lien au début de celui-ci si tu veux 😉

Un petit mot à ajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.